L’histoire de Hans le Malin

ou « pourquoi votre cheval vous mettrait une raclée au poker ?»

Cette histoire se passe en 1904 à Berlin et concerne un cheval nommé Hans le Malin (Kluger Hans en allemand) dont la rumeur disait qu’il savait compter. En tout cas, c’est ce qu’affirmait avec panache son propriétaire M. Von Osten, pas peu fier d’avoir enseigné à son cheval l’art subtil des mathématiques. En effet, on pouvait tout demander à ce cheval : additionner, soustraire, multiplier, extraire des racines carrés,… Il répondait avec exactitude en frappant le sol de son sabot le nombre approprié de fois. Lire la suite

Publicités

Éducation du cheval : lui pose-t-on les bonnes questions ?

L’idée de cet article m’est venue en lisant le livre de Vinciane Despret « Quand le loup habitera avec l’agneau». Vinciane Despret est une philosophe belge (un peu de chauvinisme tout de même) et s’intéresse aux éthologues, primatologues, ornithologues et tout autre scientifique qui étudie le comportement animal. Elle questionne leurs expériences, leurs méthodologies, leurs conclusions et nous invite à nous poser des questions sur leurs intentions. Lire la suite

Ces mots et expressions qu’on utilise sans réfléchir. « Il teste son cavalier » (5/5)

Last but not least, pour clôturer cette série d’article, je m’intéresse cette fois-ci à une expression que l’on entend souvent dans les leçons débutants (mais pas que…). A savoir le très célèbre « C’est un cheval qui teste son cavalier ». On a tous déjà vu un cheval changer du tout au tout son attitude en fonction du cavalier sur son dos. Lire la suite

Ces mots et expressions qu’on utilise sans réfléchir. « Il fait semblant » (4/5)

Les chevaux,… A leur contact, nous expérimentons un véritable ascenseur émotionnel: la joie, la colère, la tristesse, l’exaltation, la frustration, la satisfaction,… Si bien qu’on a souvent tendance à leur prêter des émotions et des intentions humaines dont ils sont tout à fait incapables. « Il se moque de moi », « il fait semblant d’avoir peur » ou même « il le fait pour me faire plaisir », « il est tellement généreux »… Lire la suite

Ces mots et expressions qu’on utilise sans réfléchir. Dominant/dominé (2/5)

La semaine passée, dans mon article La soumission (1/5), j’ai évoqué en quoi, selon moi, parler d’insoumission entraine une vision du cheval fautif plutôt que celle d’une personne incompétente. Cette semaine, je continue dans le même ordre d’idée en évoquant la notion de dominant/dominé. C’est en effet une expression que l’on entend souvent, à toutes les sauces et qui permet de justifier toutes sortes de pratiques, allant jusqu’au plus brutales. « Il faut que tu sois dominant vis-à-vis de ton cheval, il doit te considérer comme le chef de troupeau ». Aux dernières nouvelles, un cheval, c’est pas aveugle, et ça remarque bien qu’un bipède en moonboots, c’est pas un cheval. Enfin soit… Lire la suite

Ces mots et expressions qu’on utilise sans réfléchir. La soumission (1/5)

Le vocabulaire équestre est riche et varié, empreint de tradition. On se rend souvent compte de la spécificité des termes quand on essaye d’expliquer une séance à un non-équitant: « J’ai pris une courte sur l’entrée du double, du coup j’ai fait 4points sur le vertical » ou « On a travaillé les épaules-en-dedans pour qu’il s’assoie plus sur son cul ». Regard interloqué du profane qui se demande ce qu’il est censé répondre… Mais ces expressions, les utilisons-nous parce qu’elles sont appropriées, qu’elles illustrent parfaitement ce que l’on veut dire? Ou parce qu’on les a tellement entendues qu’on y réfléchit plus? Lire la suite